Correspondance I par Rene Guenon

Correspondance I

Titre de livre: Correspondance I

Éditeur: Omnia Veritas Ltd

ISBN: 1912452111

Auteur: Rene Guenon


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Correspondance I.pdf - 33,705 KB/Sec

Mirror [#1]: Correspondance I.pdf - 50,134 KB/Sec

Mirror [#2]: Correspondance I.pdf - 21,111 KB/Sec

Rene Guenon avec Correspondance I

Livres connexes

Contrairement à ce qui a lieu pour les états relatifs et conditionnés, l'état suprême n'est pas quelque chose à obtenir par une « effectuation » quelconque ; il s'agit uniquement de prendre conscience de ce qui est. Mais alors il ne peut plus être question d'individualité, puisque celle-ci, manifestation transitoire de l'être, est essentiellement caractérisée par la séparation ou la limitation (définie par la condition formelle), si bien qu'on pourrait dire qu'elle n'a qu'une existence en quelque sorte séparative. [...] Pour ce qui est de la « chute » (évoquée dans la Bible), je ne pense pas qu'on puisse y voir autre chose qu'une façon d'exprimer l'éloignement du Principe, nécessairement inhérent à tout processus de manifestation. Si on l'entend ainsi, on peut bien dire que la formation du monde matériel en est une conséquence (mais, bien entendu, on peut aussi l'envisager à d'autres niveaux, à l'intérieur de ce monde lui-même, et plus particulièrement pour un cycle quelconque) ; seulement, on doit ajouter qu'il faut que ce monde se réalise ainsi, par là même qu'il représente une possibilité de manifestation. Quant aux possibilités de restauration de la tradition initiatique occidentale, je ne dis pas qu'elles n'existent pas malgré tout, mais ce qui n'est tout de même pas si simple que vous semblez le penser. En effet, à part même le recrutement des premiers éléments qui n'est pas tellement facile, cela soulève une foule de question comme celle du rattachement à une obédience et d'autres dont il ne me serait guère possible de vous donner une idée. Quant au soufisme, la chose n'a rien d'impossible « à priori » quoique je ne sache pas trop pour le moment sous quelle forme cela pourrait se réaliser ; il va falloir que je pense à cela.